Chirurgie bariatrique : Gestion postopératoire 2020-09-30T15:18:36-04:00

Chirurgie bariatrique : Gestion postopératoire

TÉLÉCHARGEZ LE PDF – EN ANGLAIS SEULEMENT
CHAPITRES COMPLETS – EN ANGLAIS SEULEMENT
  • L’observance constante des recommandations des changements comportementaux post-opératoires (comme la modification du comportement en matière de plan nutritionnel, d’activité physique et d’apport en vitamines) peut optimiser la gestion de l’obésité ainsi que l’état de santé, et ce, tout en minimisant les complications post-opératoires.
  • C’est en travaillant de concert avec les membres du centre de chirurgie bariatrique, le/la spécialiste* en médecine bariatrique local, le/la omnipraticien.ne et le/la patient.e* vivant avec l’obésité, qu’il convient d’établir et de s’engager à utiliser un modèle de soins partagés de gestion des maladies chroniques, et ce, en vue d’instaurer un suivi à long terme.
  • Le professionnel de la santé œuvrant en milieu de soin primaire ayant des patients présentant des complications post-chirurgie bariatrique devrait les diriger vers leur centre de chirurgie bariatrique ou vers un spécialiste local de la médecine bariatrique.
  • La chirurgie bariatrique peut être envisagée pour une perte de poids et/ou le contrôle des maladies liées à l’adiposité chez les personnes vivants avec l’obésité de classe 1, chez qui la gestion médicale et comportementale optimale n’a pas généré une perte de poids suffisante. (Niveau 2a, catégorie B)
  • Nous suggérons d’adapter le choix de l’intervention bariatrique (gastrectomie en manchon, dérivation gastrique ou dérivation biliopancréatique) en fonction des besoins du patient, en collaboration avec une équipe interprofessionnelle expérimentée. (Niveau 4, catégorie D)
  • Nous suggérons de ne pas offrir la bande gastrique ajustable en raison des complications inacceptables et de l’échec de l’intervention à long terme. (Niveau 4, catégorie D)
  • Nous suggérons de ne pas offrir la dérivation gastrique avec anastomose unique en raison des complications à long terme comparativement à la dérivation gastrique Roux-en-Y. (Niveau 4, catégorie D)
  • Si vous avez été opéré pour une chirurgie bariatrique, il est important pour vous de prendre, et ce tout au long de votre vie, vos suppléments alimentaires et de continuer à suivre votre plan nutritionnel lors de la période post-chirurgie bariatrique, vos exercices ainsi que toutes autres recommandations formulées par votre équipe de soins spécialisés initiale. En agissant ainsi, vous augmenterez vos chances de rester en bonne santé et réduirez les risques de complications qui peuvent résulter d’une chirurgie bariatrique.
  • Présentez-vous à tous vos rendez-vous prévus ainsi qu’aux programmations offertes par votre centre de chirurgie bariatrique. Une fois que vous aurez obtenu votre congé du centre de chirurgie bariatrique, prévoyez déjà vos rendez-vous annuels avec votre professionnel.le* de soins primaires afin de vérifier vos analyses sanguines, d’évaluer à nouveau votre médication et d’aborder tous autres problèmes concernant les changements de votre poids.
  • À la suite d’une chirurgie bariatrique, il est possible que vous constatiez des conséquences négatives concernant votre humeur, vos relations, votre image corporelle, un changement en lien avec les dépendances ou encore une réduction de votre capacité à faire face au stress. Si vous éprouvez des difficultés, discutez-en avec les membres de votre équipe de spécialistes ou si vous avez reçu votre congé, vous pouvez en parler à votre professionnel de la santé.
  • N’oubliez pas que vous atteindrez votre poids le plus bas entre 12 et 18 mois après l’opération. Après cela, il est naturel se produise une augmentation votre poids. Mais, si vous reprenez une trop grande quantité de poids; alors discutez-en avec votre équipe de soins bariatriques ou avec votre omnipraticien.
  • Si vous êtes dans la période s’échelonnant entre 12 et 18 mois suivants votre chirurgie bariatrique et que vous envisagez de devenir enceinte ; discutez de ce projet tant avec les membres de votre équipe de soins bariatriques, votre omnipraticien, ainsi qu’avec votre obstétricien.

Judy Shiaui, Laurent Bierthoii

i) Division of Endocrinology and Metabolism, University of Ottawa

ii) Department of Surgery, Laval University

* Il est possible de consulter la liste complète des conflits d’intérêts des auteurs et des autrices en visitant le site internet du CMAJ, HERE

Notez que ce document est protégé en français et en anglais par la licence du Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License (CC BY-NC-ND 4.0). Veuillez communiquer avec guidelines@obesitynetwork.ca / +1-(780) 492-8361 pour les questions de reproduction ou toutes autres questions.

Le résumé des lignes directrices canadiennes de pratique clinique de l’obésité chez l’adulte est publié dans le Canadian Medical Association Journal. Ce dernier contient toutes les informations concernant la méthodologie complète, la liste des conflits d’intérêts des auteurs et autrices, un bref survol des recommandations et bien d’autres détails. Veuillez prendre note que la ventilation complète des informations concernant chacun des chapitres est hébergée sur le site internet d’Obésité Canada en version originale anglophone à : www.obesitycanada.ca/guidelines.

* N.-B.: L’utilisation du genre masculin a été adoptée pour le reste du texte afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

** Notez que nous avons traduit les messages clés, ainsi que les recommandations issues des lignes directrices; tandis que les chapitres complets et le matériel complémentaire sont disponibles uniquement en version originale anglophone.

Join our online communities!

Free, secure and moderated forums for
healthcare pros and people living with
obesity. 
Click here to join
close-link
Support Obesity Canada! Donations $20 + receive a tax receipt.
Appuyez Obésité Canada!  Les dons de plus de 20$ recevront un reçu fiscal.
DONATE NOW
DONNEZ