Pharmacothérapie et gestion de l’obésité 2020-09-30T15:02:51-04:00

Pharmacothérapie et gestion de l’obésité

TÉLÉCHARGEZ LE PDF – EN ANGLAIS SEULEMENT
CHAPITRES COMPLETS – EN ANGLAIS SEULEMENT
  • Au Canada, trois médicaments sont désignés pour la gestion de l’obésité chronique, en association avec des changements comportementaux liés à la santé, soit : le liraglutide (SAXENDA®) 3,0 mg, le chlorhydrate denaltrexone/le chlorhydrate debupropion (PrCONTRAVEMD) en comprimés à libération prolongée et l’orlistat (PrXENICAL®). Ces trois médicaments se sont avérés efficaces pour permettre une perte de poids supérieure à celle obtenue avec un placebo sur une période d’au moins une année.
  • Les médicaments qui ne sont pas approuvés en tant que pharmacothérapie destinée à la gestion de l’obésité ne devraient pas être utilisés à cette fin.
  • La manière dont chaque personne réagit à la pharmacothérapie pour la gestion de l’obésité est hétérogène ; la réponse aux médicaments peut varier d’un patient à l’autre. Afin de choisir la pharmacothérapie de l’obésité la plus appropriée, il faut tenir compte du mécanisme d’action, de la sécurité, des effets secondaires potentiels – tolérance au produit, des contre-indications, des interactions médicamenteuses, du mode d’administration ainsi que du coût.
  • La pharmacothérapie de l’obésité a démontré ses avantages pour maintenir une perte de poids et prévenir une reprise de poids.
  • La pharmacothérapie pour la perte de poids peut être utilisée chez les personnes qui ont un IMC ≥ 30 kg/m2 ou un IMC ≥ 27 kg/m2 en présence de complications liées à l’adiposité, en association avec la thérapie nutritionnelle médicale, l’activité physique et les interventions comportementales (liraglutide 3,0 mg, naltrexone-bupropion en association, orlistat). (Niveau 2a, catégorie B)
  • La pharmacothérapie peut servir à maintenir la perte de poids obtenue avec les changements comportementaux et prévenir la reprise du poids (liraglutide 3,0 mg ou orlistat). (Niveau 2a, catégorie B)
  • Chez les personnes atteintes de diabète de type 2 ayant un IMC ≥ 27 kg/m2, on peut utiliser la pharmacothérapie en association avec des changements comportementaux pour la perte de poids et l’amélioration du contrôle glycémique : liraglutide 3,0 mg (niveau 1a, catégorie A), naltrexone-bupropion en association (niveau 2a, catégorie B), orlistat (niveau 2a, catégorie B).
  • Nous recommandons la pharmacothérapie en association avec des changements comportementaux chez les personnes atteintes de prédiabète et d’embonpoint ou d’obésité (IMC ≥ 27 kg/m2) pour retarder ou prévenir le diabète de type 2 (liraglutide 3,0 mg ou orlistat). (Niveau 2a, catégorie B)
  • Nous ne suggérons pas l’utilisation d’autres médicaments, sur ordonnance ou en vente libre, que ceux qui sont approuvés pour la gestion du poids. (Niveau 4, catégorie D)
  • Pour les personnes atteintes d’embonpoint ou d’obésité qui ont besoin d’une pharmacothérapie pour d’autres problèmes de santé, nous suggérons de choisir des médicaments qui ne sont pas associés à un gain pondéral. (Niveau 4, catégorie D)
  • Les médicaments visant l’obésité peuvent vous aider dans votre démarche de gestion de l’obésité lorsque des changements comportementaux en lien avec votre santé seuls n’ont été ni efficaces ou ni durables.
  • Il existe trois médicaments approuvés pour la gestion à long terme de l’obésité au Canada : le liraglutide (SAXENDA®) 3,0 mg, le chlorhydrate denaltrexone/le chlorhydrate debupropion (PrCONTRAVEMD) en comprimés à libération prolongée et l’orlistat (PrXENICAL®). Ces médicaments peuvent vous aider à atteindre et à maintenir une perte de poids allant de 5 à 10 % et à améliorer les complications de santé liées à un excès de poids. Ces médicaments sont approuvés par Santé Canada et leur efficacité concernant la gestion de l’obésité a été démontrée lors d’essais cliniques rigoureux.
  • Les médicaments qui ne sont pas approuvés pour le traitement de l’obésité peuvent ne pas être sécuritaires ou efficaces pour la gestion de l’obésité, de sorte qu’ils devraient être évités.

Sue D. Pedersen MDi, Priya Manjoo MDii, Sean Wharton MD Pharm Diii

i) C-ENDO Diabetes & Endocrinology Clinic

ii) Department of Endocrinology, University of British Columbia

iii) Department of Medicine, McMaster University

* Il est possible de consulter la liste complète des conflits d’intérêts des auteurs et des autrices en visitant le site internet du CMAJ, HERE

Notez que ce document est protégé en français et en anglais par la licence du Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License (CC BY-NC-ND 4.0). Veuillez communiquer avec guidelines@obesitynetwork.ca / +1-(780) 492-8361 pour les questions de reproduction ou toutes autres questions.

Le résumé des lignes directrices canadiennes de pratique clinique de l’obésité chez l’adulte est publié dans le Canadian Medical Association Journal. Ce dernier contient toutes les informations concernant la méthodologie complète, la liste des conflits d’intérêts des auteurs et autrices, un bref survol des recommandations et bien d’autres détails. Veuillez prendre note que la ventilation complète des informations concernant chacun des chapitres est hébergée sur le site internet d’Obésité Canada en version originale anglophone à : www.obesitycanada.ca/guidelines.

* N.-B.: L’utilisation du genre masculin a été adoptée pour le reste du texte afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

** Notez que nous avons traduit les messages clés, ainsi que les recommandations issues des lignes directrices; tandis que les chapitres complets et le matériel complémentaire sont disponibles uniquement en version originale anglophone.

Join our online communities!

Free, secure and moderated forums for
healthcare pros and people living with
obesity. 
Click here to join
close-link
Support Obesity Canada! Donations $20 + receive a tax receipt.
Appuyez Obésité Canada!  Les dons de plus de 20$ recevront un reçu fiscal.
DONATE NOW
DONNEZ