Comment mesure-t-on l’obésité?

Comment mesure-t-on l’obésité? 2019-10-09T10:42:35+00:00

Les mesures traditionnelles

Il existe différentes approches pour mesurer l’obésité.

La mesure corporelle la plus connue du grand public est celle de l’indice de masse corporelle (IMC) qui s’obtient en divisant le poids (kg) par la taille (m) au carré (P/T2) (kg/m2) d’une personne. Ces valeurs sont ensuite réparties selon quatre grandes catégories : poids insuffisant, poids normal, embonpoint et obésité.

L’IMC est mesuré de la même manière pour les adultes des deux sexes. Votre IMC peut constituer un bon indicateur de départ, néanmoins, il devrait être considéré comme étant un guide de base, plutôt qu’un déterminant pour savoir si vous souffrez d’obésité puisqu’à IMC égal, une vaste variation corporelle cohabite.

L’IMC est une mesure de la masse corporelle ; pas de la santé !

Savoir comment interpréter l’IMC

L’IMC est une méthode fréquemment utilisée pour mesurer l’obésité chez les adultes. Vous retrouverez ici-bas les différentes classifications avec les différentes bornes numériques associées à chacune des catégories. Veuillez prendre note que celles-ci s’appliquent particulièrement pour les personnes caucasiennes; Les bornes numériques sont moins élevées pour les personnes originaires de l’Asie du Sud ou celles de l’Asie de l’Est.

Poids insuffisant <18.5
Poids normal 18.5–24.9
Embonpoint 25–29.9
Obésité 30–39.9
Obésité sévère ≥40

Risques reliés au seuil du tour de taille

La santé n’est pas seulement déterminée par le chiffre ou le pourcentage de gras corporel, mais également par la répartition de celui-ci sur le corps. Tandis que le gras situé au niveau de l’abdomen (la bedaine de bière) est un important facteur de risque dans le développement du diabète, de l’hypertension, des maladies cardiovasculaires, un foie gras et d’autres maladies métaboliques; celui situé au niveau des cuisses ou/et des hanches est beaucoup moins associé à des problèmes de santé.

Une nouvelle approche

Tandis que les approches plus traditionnelles tendent généralement à identifier l’obésité selon des facteurs physiques individuels, une nouvelle approche tente d’évaluer l’obésité de manière plus complète. L’Edmonton Obesity Staging System (EOSS) utilise une évaluation clinique englobante des informations sur l’état de la santé ainsi que l’état émotionnel et fonctionnel de la personne de manière à déterminer son niveau d’obésité. Cette approche permet de mieux prédire les risques de maladies et de mortalité que l’IMC ou le tour de taille.